dr. J. VANDEPUTTE

Chirurgie Plastique

le jargon du médecin

Brava®
Le Brava® est un expandeur tissulaire externe qui agrandit le volume mammaire par succion douce. Le système peut être utilisé seul afin de générer une expansion lente. Il est également employé en pré- et en postopératoire pour des transferts de graisse (lipofilling) de plus grand volume, afin d'obtenir des dimensions finales plus grandes. Avant l'opération, le système est utilisé pour enfler le tissu mammaire, créant plus d'espace pour la graisse transférée. Après l'opération, le système sert d'attelle et maintient une bonne perfusion sanguine. Pendant un mois avant et un mois après l'opération, des coupoles au rebords souples sont positionnées au-dessus des seins pendant la nuit et la fin de semaine. Une petite pompe agrandit les seins graduellement en exerçant une succion douce. Il y a des informations en anglais sur le sitewww.mybrava.com. Vous trouverez des exemples de résultats à "augmentation des seins avec Brava® et lipofilling" et à "de la contracture capsulaire au lipofilling, avec Brava®". Le site web du Dr. Khouri, le créateur du Brava®, donne plus d'amples imformations à ce sujet.

lipofilling
On peut prélever de la graisse par liposculpture prudente de dépôts localisés (p.ex. du ventre, des hanches ou de la taille) et la réinjecter ailleurs, après purification par centrifugation ou filtration. Les applications les plus importantes sont la restauration du volume dans le visage, la correction de rétractions localisées comme dans les cuisses et les fesses, et l'augmentation des seins. L'expansion préalable et postopérative des seins par succion douce (Brava®) est utile pour réaliser de plus amples volumes.

liposculpture
Ainsi nomme-t-on actuellement l’opération chirurgicale pour l’extraction d’amas graisseux à l'aide d'une canule de quelques millimètres de diamètre, reliée à un système d'aspiration. Le nom ‘liposculpture’ a remplacé depuis quelque temps le nom ‘liposuction’ ou ‘lipoaspiration’. Puisque les techniques sont devenues plus raffinées et les possibilités plus diverses, quelqu’un a imagniné cette nouvelle appellation. En effet, ’sculpter’, donner forme, a une connotation plus positive qu ‘aspirer’. En fait, il n’est que plus que normal, qu’une technique existante depuis des dizaines d’années, évolue et améliore comme toute spécialité en médecine ou pour ce fait toute autre profession. Les évolutions les plus importantes sont l’utilisation de canules plus fines(de 3 à 5 mm au lieu de 8 à 12 mm) et la tumescence. Des alternatives techniques sont l’utilisation d’ultrasons ou de vibrations mécaniques (vibroliposculpture) pour introduire plus facilement les canules dans le tissu de graisse.

liposuccion
Dénomination originale de l’extraction de graisse à l’aide de canules. Actuellement il est plus courant d’appeller l’intervention par le nom de liposculpture. Il est d’ailleurs normal que cette technique qui existe depuis plusieurs dizaines d’années, s’est graduellement améliorée et est devenue plus performante tout comme d’autres spécialités médicales ou d’autres activités professionnelles.

lymphe
Excès de liquide des tissus qui n’est pas véhiculé par les artères mais par un réseau très fin de vaisseaux lymphatiques, débouchant dans la direction du cœur. Les bactéries et les cellules malignes qui attaquent le corps, se propagent parfois via ce réseau lymphatique. Les noeuds lymphatiques appelés glanglions luttent contre les éléments anormaux tels que bactéries, parasites, qui leur parviennent grâce à la lymphe.

drainage lymphatique (manuelle)
Il s’agit d’un massage doux, spécialisé, effectué par un kinésiste. Lors de ces sessions, des excès de lymphe stockés dans les tissus et les vaisseaux lymphatiques, sont ré-orientés vers le réseau sanguin. Cette technique est très probante en cas de membres gonflés. Dans la pratique de la chirurgie esthétique, on constate un dégonflement beaucoup plus rapide après une liposculpture en combinaison avec un drainage lymphatique.

ganglion lymphatiques (nom ancien: glandes lymphatiques)
Les vaisseaux lymphatiques débouchent dans les noeuds lymphatiques. Lors d’une infection ou un processus malin, des cellules protectrices se concentrent dans les noeuds lymphatiques et vont y tuer les microbes envahisseurs. A ce moment la glande va gonfler. Des noeuds lymphatiques sont abondamment présents dans le cou, les aiselles et les aines. Un léger gonflement doux ou ferme d’une ou de plusieurs glandes peut être absolument normal, puisque notre corps est continuellement en train de se défendre contre le monde extérieur.

vaisseaux lymphatiques
Le cœur distribue le sang à travers les artères. Ces dernières se ramifient en vaisseaux de plus en plus petits jusqu’aux capillaires. Les liquides et les éléments nutritifs diffusent à travers la paroi capillaire et aboutissent dans les tissus. A l’autre extrémité des capillaires, les liquides et les déchets sont aspirés dans le système sanguin et ramenés vers le cœur via des vaisseaux de plus en plus gros. Tous les liquides des tissus ne sont cependant pas repris dans le système sanguin. Une partie de ces liquides, la lymphe, s’écoule à travers un réseau de vaisseaux très fins, sans cellules sanguines, les vaisseaux lymphatiques. Cet écoulement se produit à un rythme beaucoup plus lent que la circulation sanguine. La lymphe aboutit dans des vaisseaux plus grands, via des points de concentration, les nœuds lymphatiques, et rejoint le système sanguin à proximité du cœur.

soft liposculpture
Nom à la mode et commercial pour la liposculpture "douce". Une liposculpture correctement effectuée chez des personnes en bonne santé sur une zone limitée du corps et sous anesthésie locale est peu douloureuse et peu agressive. La liposculpture douce n’est donc rien d’autre que la technique habituelle en chirurgie plastique esthétique.

soft liposculpture
Nom à la mode et commercial pour la liposculpture "douce". Une liposculpture correctement effectuée chez des personnes en bonne santé sur une zone limitée du corps et sous anesthésie locale est peu douloureuse et peu agressive. La liposculpture douce n’est donc rien d’autre que la technique habituelle en chirurgie plastique esthétique.

liposculpture tumescente
Dénomination technique pour la liposculpture précédée par une préparation spécifique du tissu de graisse. On ajoute une substance d’anesthésie locale à une solution saline généralement bien supportée. (comme une perfusion, un "Baxter ®") Le traitement lui même débute par l'injection de ce liquide au niveau de la zone à traiter. Ainsi l’intervention peut souvent avoir lieu sous anesthésie locale. Les cellules de graisse deviennent ainsi plus faibles. Lors d’une liposculpture ces cellules deviennent plus faciles à éliminer par vibration ou par aspiration avec moins d’ecchymose.

vibroliposculpture
Liposculpture dans laquelle un petit moteur fait vibrer la canule d'aspiration. La vibroliposculpture est un raffinement technique très répandu. Elle minimise la force nécessaire pour cette opération tout en facilitant un effet égal sur toute la surface traitée.