dr. J. VANDEPUTTE

Chirurgie Plastique

Cliquez ici, pour voir le reportage complèt.Cliquez ici, pour voir le reportage complèt.

Traitement opératoire et définitif de la transpiration axillaire excessive

Les glandes des aiselles qui transpirent de façon excessive ne peuvent pas toujours être neutralisées par les déodorants. Certaines composantes du déodorant qui bouchent les pores, ne sont pas toujours supportés par tout le monde.

Par une incision d'un centimètre au maximum, et sous anesthésie locale, la peau des aisselles peut être détachée de la graisse sous-jacente. Les glandes sudatives sont grattées de la surface interne de la peau par une liposculpture modifiée. Il y a un gêne limité, mais un travail léger peut déjà être repris le lendemain. La peau prend sur la graisse comme une greffe.

Généralement, la guérison ne pose pas de problèmes. A cause de l'incision très courte, il y a beaucoup moins de cicatrisation visible qu'après la chirurgie ouverte des aisselles. Un endurcissement temporaire de la zone traitée est normal.

Il y a une chance légère de complications, par lesquelles la peau ne prend pas complètement. Cela résulterait en une plaie ouverte qui nécessiterait des pansements et des soins journaliers pour un temps considérable.

Ce traitement définitif de transpiration axillaire ets plus rentable à terme de quelques années que les injections chaque six à douze mois.